Haut-Koenigsbourg

TOP 100
Catégorie(s):
Présentation

Element majeur du patrimoine d’Alsace, témoin d’une histoire européenne, le château du Haut-Koenigsbourg a été érigé sur un promontoire rocheux de plus de 700 mètres de haut.

De là-haut, par temps clair, on peut voir à plusieurs dizaines de kilomètres. Une vue imprenable sur la plaine d’Alsace.

Ce vaisseau de 270 mètres de long, qui date du XIIème siècle, est en fait à l’époque un observatoire idéal des principales routes commerciales de la région qui se croisaient aux environs: la route du blé et du vin qui reliait l’Italie aux actuels Pays-Bas et la route du sel et de l’argent reliant les provinces de Lorraine – par les cols de Sainte-Marie-aux-Mines, d’Urbeis ou de Steige – aux régions germaniques situées à l’est du Rhin.

De fait, ce château fort représente aussi un point de repli stratégique. Ce fut là sans doute un des principaux rôles du château à l’époque de sa construction.

Ce château fort prend le nom de Koenigsburg (château royal) à partir de 1157.

Au XVème et XVIème siècle de grands travaux sont entrepris et donnent encore davantage d’ampleur à la forteresse avec notamment la construction d’un grand bastion pour mieux le protéger des attaques.

Malgré cela, l’artillerie suédoise parviendra à prendre possession du château durant la Guerre de Trente-Ans.

En septembre 1633, après cinquante-deux jours de siège, pillé puis incendié, le château est détruit puis abandonné pendant plus de deux siècles…

Ce n’est qu’au milieu du XIXème siècle que la ville de Sélestat se porte acquéreur de la forteresse et entame des travaux de restauration, sans grands moyens malheureusement.

Après l’annexion de l’Alsace à l’Allemagne en 1871, la ville offre les ruines du Haut-Koenigsbourg à l’empereur Guillaume II en 1899, qui va se lancer dans un énorme chantier de reconstruction, appuyé par l’architecte Bodo Ebhardt (spécialiste berlinois des châteaux-forts).

Suite à une longue série d’études des lieux et des archives, l’architecte allemand va passer 9 ans à restaurer le château. Il est finalement inauguré en 1908.

Après la Première Guerre Mondiale et la signature du Traité de Versailles, le château entre dans le domaine national français. Le monument devient alors un lieu touristique (+ de 500.000 visiteurs / an!).

Plus de 100 ans après sa restauration, le château du Haut-Koenigsbourg, épargné par les deux guerres mondiales, trône aujourd’hui fièrement au cœur d’une Europe unifiée

Informations de contact

À proximité
X