Malbrouck

TOP 100
Catégorie(s):
Présentation

A proximité immédiate de l’Allemagne et du Luxembourg, dans la ville de Manderen, se trouve l’un des châteaux les plus visités de Moselle: le château de Malbrouck, à l’origine appelé château de Meinsberg.

Posé sur un éperon rocheux dominant la région, c’est le seigneur de Sierck, Arnold VI qui le fit construire en 1419 (jusqu’en 1434).

Le chevalier Arnold n’a malheureusement pas de descendance et personne n’est là pour reprendre le château à sa mort. Il va alors passer de main en main de la fin du XVème au début du XVIIème siècle.

Le nom Malbrouck vient du Duc John Churchill de Marlborough (rendu célèbre par la chanson populaire “Marlbrough s’en va-t-en guerre…”).

Ce dernier y a brièvement installé ses quartiers au début du XVIIIème siècle lors de la guerre de Succession d’Espagne avant de rapidement se replier sur Trèves (Allemagne).

Le duc préparait l’invasion de la France depuis le château mais a dû finalement se résigner suite à la défection de la plupart de ses troupes, qui n’avait plus de vivre faute à une attente d’une quinzaine de jours qui n’était pas planifiée au départ.

Le château de Malbrouck a ensuite été vendu comme bien national à la fin du XIIIème siècle.

Il subira par la suite pillages et outrages du temps.

Bien que classé monument historique (en 1930), il est en ruine lorsque le Conseil général de la Moselle le rachète à la famille Weiter (1975).

Commencent alors de très importants travaux qui dureront entre 1991 et 1998. Ce chantier était le deuxième chantier « Monuments Historiques » de France après le Parlement de Bretagne. Il coûta 15 millions d’euros.

D’un point de vue architectural, le château de Malbrouck possède 4 tours d’angles. Il est possible de passer d’une tour à l’autre par les niveaux supérieurs, grâce à une courtine.

Beaucoup d’éléments de défense sont présents:
. L’entrée Nord du château est protégée par une barbacane, un pont mobile, un fossé et un châtelet.
. L’accès à la cour intérieure est défendu par un porche en saillie et une archère canonnière.
. Une autre tour est équipée de mâchicoulis donnant à la fois à l’extérieur et à l’intérieur du château.
. L’épaisseur des murs de la partie Nord (4.80m!) constitue également un moyen de défense efficace
. Des ouvertures de tir sont présentes dans les quatre tours et la Tour de la Lanterne possède des chambres de tir adaptées aux armes à feu.
. Les escaliers du château tournent à l’envers. Ce dispositif, lié à une nécessité de défense, permet au défenseur droitier d’être le mieux placé pour frapper.

Ce château de Malbrouck sauvé, restauré avec soin et dont l’histoire commence il y a tout juste 700 ans, est l’un des piliers du patrimoine lorrain et mérite toute sa place dans notre #TOP100SoChateaux.

Informations de contact
Evaluation générale
0.00
Châteaux à proximité...